Chronique de Michel et Mariette

Le calendrier de la nature…

Michel Quenneville, d.t.a., producteur en serre

Le printemps est enfin arrivé. On a tous hâte de voir arriver les feuilles sur les arbres, les premiers rouges-gorges, les tulipes se pointent, etc.

Vous êtes vous déjà arrêté sur l’incroyable exactitude dans le temps avec laquelle, chaque année, la nature nous ramène plantes, feuilles, fleurs et oiseaux.

Et si nous tentions de mettre une date sur certains de ces événements dont nous sommes les spectateurs privilégiés.

Saviez-vous qu’il existe des hibiscus vivaces?

Nous connaissons tous les hibiscus tropicaux : ces plantes à belles fleurs qui ne durent qu’une journée mais qui n’en finissent pas de fleurir. Or, il existe aussi des hibiscus vivaces pour nos régions, c’est-à-dire des plantes qui passent l’hiver dehors et reviennent l’année d’après. En hiver, les tiges gèlent jusqu'au sol et repoussent des racines le printemps suivant.

Les plantes hybrides, greffées, croisées, fidèles aux semences, bouturées… Qu’est ce que tout cela veut dire?

Beaucoup, sinon la majorité de plantes horticoles, les annuelles, les vivaces, les arbres et les arbustes indigènes sont fidèles à leurs semences ou plutôt, devrait-on dire, que les semences sont fidèles aux plantes. Elles reproduiront la même plante sans modification notoire.

Les piments ornementaux

Depuis quelques années, le piment ornemental est un produit que nous avons commencé à offrir aux clients.

Ce type de piment est vendu vers le milieu ou la fin de l’été en petit contenant ou en “pot-patio”. On le garde à l’extérieur, au grand soleil, et plus tard à l’automne, on le transporte à l’intérieur dans un endroit très ensoleillé.

Les plantes endommagées par l’hiver…

Nous nous rappelons tous combien l’hiver passé a été pénible: pas beaucoup de neige en janvier et février et excessivement froid. Le gel est descendu jusqu'à 7 pieds. Nombreux ceux qui ne se rappellent pas avoir vu de telles conditions.

Évidemment, l’hiver dur pour nous est difficile aussi pour les plantes. De nombreuses vivaces n’ont pas fait le voyage. Beaucoup d’arbres et d’arbustes ont été soit affectés ou même tués.

Pages