Le géranium sauvage

Mariette et Michel Quenneville, producteurs en serre

Une lectrice du journal nous demandait récemment si elle devait semer ses semences de géranium sauvage maintenant ou le printemps prochain.

Précisons d’abord qu’il s’agit probablement de géranium vivace dont la couleur standard des fleurs est le bleu. Il existe aussi du blanc et du rose, mais la plupart de ces variétés sont propagées à partir de divisions de racines seulement. Donc elles n’ont pas de semences viables pour les blanc et rose.

Quant à lui, le géranium bleu et certaines variétés de rose peuvent se ressemer.

Généralement les semences de vivaces sont mises en terre à l’intérieur durant l’hiver pour ensuite les transplanter à l’extérieur le printemps.

Si elles sont semées maintenant (à la fin du mois d’août), elles risquent de germer mais les petits plants ne passeront probablement pas l’hiver.

Pour les semer directement à l’extérieur, il faut le faire assez tôt pour obtenir des plants assez forts avant l’hiver.

Souvenez-vous que l’on couvre les semis d’une épaisseur de terreau égale à 3 fois l’épaisseur de la semence. Les semences très petites comme les pétunias, les pavots, les alyssums et autres ne sont pas couvertes.

Il faut cependant préciser que certaines plantes produisent leurs semences tard en saison et ces dernières attendent seulement au printemps suivant pour germer. Les rudbeckies et les échinacées en sont de bons exemples.

2004-09-01