Comment planter un arbre?

Mariette et Michel Quenneville, producteurs en serre

À chaque fois que l’on vend un arbre, nous devrions toujours donner des conseils sur sa plantation car sa survie en dépend.

1. Les arbres et arbustes – ces derniers n’étant généralement pas greffés – se plantent de la même façon. Ces conseils s’appliquent aussi aux conifères.

Ne pas déranger la motte de terre. Lorsque les plantes sont produites en contenants, la terre reste accrochée aux racines. La motte de terre ne se défait pas facilement, donc il est facile de sortir la plante de son contenant. Généralement cette terre est légère.

Lorsque ces arbres ou arbustes sont produits en terre et arrachés pour les empoter, alors la terre s’effrite facilement lors de la transplantation.

L’idéal est de mettre le contenant dans un trou plus grand, en respectant la profondeur, et de découper ce dernier. On y enlève le fond en coupant à la base tout autour. On pratique une incision chaque côté, puis on remplit le trou avec un bon matériel léger que l’on peut mélanger avec la terre existante.

Ensuite, il suffit de lever le restant du contenant qui devrait glisser assez facilement s’il est fait de plastique. Si ce dernier est fait de carton, il faut un peu le décoller avant de remplir. De cette façon, la motte de terre n’est pas dérangée, donc les petites racines ou radicelles ne sont pas brisées.

Les nouvelles feuilles qui sortent le printemps sont accompagnées de la pousse de nouvelles radicelles. Ce sont elles qui nourrissent les plantes. Elles sont donc vitales. Souvent les arbres et arbustes sont reçus à racines nues et empotés dans une terre légère. À l’achat, les racines ne sont pas encore établies et il est beaucoup mieux d’utiliser la méthode du contenant placé dans le trou puis découpé en y laissant aucun plastique. Autre conseil: dans une terre lourde qui ne se draine pas bien, placer du sol léger en dessous du contenant. Ceci permettra un meilleur drainage.

2. Ne jamais mettre le bourrelet de greffe dans la terre. C’est la bosse à la base de l’arbre. Quelques conifères sont greffés, mais presque tous les arbres le sont. Généralement les arbustes ne le sont pas. La greffe dans la terre la fera pourrir, l’arbre n’y survivra pas. Il faut donc respecter la profondeur de la plante en terre en ne la mettant jamais plus creux.

Une exception: les greffes de rosiers se mettent en terre. Ils s’affranchiront, c’est-à-dire, les racines se développeront sur la greffe. La partie hors terre, celle avec les feuilles et les fleurs aura désormais ses propres racines.

3. Laisser une dépression autour de la plante, ceci fera un espace d’arrosage. Donnez quelques 5 gallons d’eau par arbre par semaine durant la première saison, surtout au début. Éventuellement les racines s’établiront et auront beaucoup moins besoin d’eau. Il faut normalement oublier l’arrosage l’année d’après. Durant une longue période de sécheresse, donnez de l’eau copieusement de temps en temps.

Et ces contenants de cartons… Il faut les enlever car ils se dégraderont trop lentement, empêchant les racines de se répandre. Si vous décidiez de les planter, assurez-vous de faire des trous et ne jamais laisser les rebords dépasser de la terre. Ces derniers agiront comme une mèche et garderont le contenant sec dans la terre, l’empêchant de se dégrader.

Lorsque bien planté votre arbre survivra à tout coup. Ceci évitera beaucoup de maux à votre pépiniériste.

2005-03-05